Langue |

Les soins de mon jardin et de ma maison par nature

Retour

Lutte contre le charançon du palmier : une nouvelle réglementation

L’arrêté concernant la lutte contre le charançon du palmier a été publié cet été. Mettez à jour vos connaissances !

L’arrêté de 2010 concernant la lutte contre le charançon du palmier (Rhynchpphorus ferrugineus) a été remplacé par un nouvel arrêté publié le 25 juin 2019.

Ce nouvel arrêté confirme l’obligation de la lutte contre ce ravageur. Ce sont les instances régionales (conseil régional d’orientation de la politique sanitaire) et préfectorales qui orienteront et définiront les méthodes de lutte et leurs périmètres.

Si vos palmiers ont un diamètre du stipe supérieur à 5 cm à la base, vous êtes concernés par le réglementation. La surveillance des palmiers est obligatoire pour tout le monde et dans toutes les régions. Dans le cas de présence avérée d’un charançon, la préfecture mettra en place une zone de lutte obligatoire de 100 mètres minimum autour du lieu où l’insecte a été observé. Vérifiez si votre commune est concernée en consultant les arrêtés préfectoraux de votre département.

La lutte dans ce périmètre obligatoire passera par la mise en place de plusieurs actions visant à empêcher la population de charançons de se développer :

  • Une éradication de l’insecte et de la plante (ou partie de la plante) où se trouvait l’insecte par un professionnel agréé ;
  • L’obligation de faire surveiller ses végétaux par un professionnel agréé ;
  • L’obligation de faire appliquer des traitements préventifs sur tous les palmiers de la zone contaminée par un professionnel agréé. Cette disposition est assortie de conditions définies à l’article 7 de cet arrêté.

Y-compris si vous ne vous n’habitez pas dans une zone de traitement obligatoire, il est recommandé de protéger de façon préventive vos palmiers. Cela limitera les risques d’infestation et donc de se voir placé en zone de lutte obligatoire, et limitera les désagréments liés à se situer dans cette zone. Pour protéger vos palmiers, la lutte biologique est très performante, facile à mettre en oeuvre et ne nécessite pas d’équipements complexes.

Retrouvez le détail de cet arrêté en le téléchargeant ici : joe_20190702_0151_0029

Plus d’informations sur les moyens de lutte ici